L’entretien d’une voiturette est-il plus facile que pour une voiture normale ?

La voiturette ou voiture sans permis (VSP) a séduit un grand nombre de public en devenant disponible à partir de l’âge de 14 ans et représente une solution de transport idéale pour les trajets sur de courtes distance en ville. Etant un véhicule motorisé, elle nécessitera un entretien pouvant légèrement différer par rapport à un véhicule standard requérant un permis de conduire.

L’assurance d’une VSP

La voiturette est soumise à la même procédure administrative appliquée aux autres types de véhicules routiers et exige la souscription auprès d’une assurance. Les tarifs proposés par les compagnies d’assurance sont relativement similaires et varient en fonction des caractéristiques techniques du véhicule, le profil du conducteur ainsi que la durée du contrat. Le prix mensuel de l’assurance pour une VSP est situé entre 33 € et 44 € en moyenne par mois par rapport à une voiture classique dont le prix mensuel moyen débute à partir de 45 € pour la formule standard et 57 € pour l’ensemble des garanties. Rendez-vous sur www.assurance-voitures-sans-permis.com pour obtenir des informations supplémentaires sur les procédures d’assurance d’une voiturette.

Il faut cependant remarquer que malgré le fait qu’il soit possible pour un individu âgé de 14 ans de conduire une VSP, certains assureurs acceptent rarement de couvrir cette personne ou décide de l’assurer par le biais d’un tarif majoré.

L’importance de l’entretien

Les VSP sont des véhicules urbains et interagissent avec l’intégralité des usagers de la chaussée en premier lieu (tram, cycliste, piéton, voiture, etc.). La panne survenant pour des motifs d’entretien au rabais entraîne automatiquement des problèmes de circulation et n’est pas une option à considérer car l’achat d’une voiturette à un prix conséquent (environ 10 000 €) n’est sûrement pas un élément négligeable pour se permettre d’éviter un entretien régulier malgré l’absence de certaines obligations.

L’entretien technique

La voiturette exige également un entretien technique pour maintenir ses performances sur la route et garantir la sécurité des usagers en plus de celle du conducteur. Toutefois, l’option entretien voiture sans permis n’est pas disponible auprès des garagistes réguliers et l’idéal reste de s’adresser directement à un garagiste spécialisé qui pourra réaliser un diagnostic précis de l’état de la voiture et fournir les pièces détachées adéquates en cas de réparations.

Il n’y a pas de contrôle technique imposé pour les voiturettes mais il est nécessaire d’effectuer une révision en guise de mesure préventive. Dépendant de la nature du moteur (essence ou électrique), l’entretien du véhicule peut se réaliser par ses propres moyens. Une vidange est néanmoins recommandée une fois tous les 5000 km sous réserve d’apparition de problèmes mécaniques sévères et la batterie est remplaçable pour un prix aux alentours de 75 €.

Quelle assurance faut-il pour une voiture sans permis ?
Puis-je faire un long trajet avec une voiture sans permis ?